samedi 5 août 2017

Kinésicyclothérapie

La cheville d'Annick n'est pas encore opérationnelle pour une longue sortie en montagne, elle hésite entre encore du  repos ou une consultation chez son kiné. Une coudière (chevillère au fond d'un carton mais où??)  trouvée dans son sac de sport va la faire changer d'avis. Le vélo fait travailler l'articulation dans le bon sens et le repos "ça commence à bien faire!" Le coude n'est que la cheville du bras non?
 Quatre Seigneurs pour commencer et voir si la cheville fonctionne 
puis montée à Venon puisque ça fonctionne.
Sortie campagnarde avec rafraichissement dedans.
Petit coup d’œil dans le rétro, comme d'habitude Annick ne lâche rien. La cheville douloureuse est oubliée.
Villeneuve notre route de retour après s'être laissé glisser jusqu'à Uriage.

samedi 29 juillet 2017

Saint Michel et le Dragon...

...le Drac en fait mais c'est pareil. C'est deux la ont bien occupé ma journée. Annick aujourd'hui fait entorse comme sport (traite trottoir tout tordu) et je suis seul (mais pas désespéré) pour cette sortie vélo/rando depuis la maison. Le concept reste le même, si on le voit d'Herbeys, c'est validé.
Validé!(mais loin...)
Champagnier,  le Pont sur le Drac, Claix, le Pré du Four ou je délaisse les automobilistes. Le VTT prend enfin tout son intérêt.
Montée classique au col de l'Arc avec
ravitaillement en eau. 10mn pour faire le plein(et une bonne excuse pour se poser, ça commence à piquer un peu dans les jambes).
Seul au sommet excepté 20 ou 30personnes issues de plusieurs collectives.
Pas terrible la lumière, temps lourd et humide.
Toujours étonnant de voir de nombreux spécimens d'oursins fossilisés sur ce sentier. J'en laisse quelques uns dans la source sous le col. Quelques gouttes commencent à tomber, il est temps de rentrer.

dimanche 23 juillet 2017

"Quand nous partions de bon matin..."

Carbon free aujourd'hui : départ en vélo de la maison pour une sortie VTT / trail autour de la Croix du Pinet.

Montée par Uriage 
puis les pistes roulantes
jusqu'au Pinet où nous abandonnons nos "montures"
 pour une boucle en forêt vers les Seiglières.
De nouveau en selle pour une petite visite...
"...et puis Juliette 🎶🎶 " (oui je sais c'est Paulette), dernière née des petits enfants Michoud/Ollier, la dixième...

dimanche 16 juillet 2017

Sans-culottes et Va nu pieds

Prise de la Bastille avec un jour de retard ce 15 juillet et en VTT.
Départ d'Herbeys 

via le Murier
les berges de l'Isère
pour une montée par le Rabot
jusqu'au belvédère préféré des Grenoblois. 
Pour dimanche, Annick nous a concocté une boucle plus consistante.

Départ de la cascade de Confolens
direction la 
cabane de la Selle
 A la sortie de la forêt , une traversée nous amène au rocher de la Grande Eglise,
 puis un magnifique
 chemin
 en corniche
 où il faut être attentif où l'on met les pieds
 car l'exposition est présente tout au long
jusqu'au col de Romeîou.
Lac de Labarre facilement atteignable depuis Valsenestre .
Une arête permet de rejoindre le Pic des Chétives, point haut de  la journée.
Vue, rien que pour nous du sommet sur l'Oisans, le Vercors, la Matheysine, et Belledonne . Il faut descendre maintenant les 1700m de dénivelé versant Nord, pour rejoindre la voiture,  hors piste au début puis par un chemin de berger ensuite.
J'espère que cela va bien se passer pour moi, une erreur de choix de chaussures m'a fait prendre une paire d'Annick ce matin, deux tailles trop petites. Pas le choix, c'est en nu-pieds(oui c'est vraiment moche avec les chaussettes!)  que la balade s'est passée et bien passée. A éviter toit de même surtout dans les pierriers, les traversées raides dans les alpages et les ruisseaux.  Une magnifique boucle à refaire.





vendredi 14 juillet 2017

"La vie devant soie*"

Le vent de Nord établi peut donner, en marge de l'anticyclone, des nuages sur les sommets de 2000m et au dessus. C'est le cas aujourd'hui. Nous restons en vallée sous les 1000m pour profiter du soleil. Départ inédit  de la Crue de Moirans. Ambiance bruyante de l'autoroute et de la route, pas vraiment habituel pour une sortie montagne. Ce n'est pas la plus grosse gène de la boucle de ce 14 juillet. Il faut se battre à coups de bâtons contre l'invasion
de centaines(milliers?) de pyrales des buis, pendues au bout de leur soie, s'accrochant sur nous des pieds à la tête. Nous hésitons à faire demi tour devant cette plaie "made in China". Nous traversons en cisaillant, "cannes"tendues en avant  pour ne pas subir leur désagréable contact heureusement inoffensif.
 Vue sur l'Echaillon
et la vallée.
  Un peu plus haut, les buis laissent la place aux fayards
jusqu'à Roche Brune, petit sommet du jour.
 Passage au Grand Ratz
 par le pas du Col
 où les rencontres animalières
 sont moins collantes
et d'actualité en ce 14 juillet.
Petite surprise au retour. Nous avions détesté : "Pyrales I, l'invasion" nous avons tout autant aimé:" Pyrales II le retour de l'invasion". La "trace" dans les buis est à refaire, des centaines (milliers?) de nouvelles chenilles ont remplacé leurs copines tombées à terre.

 Beurk...........
* cette faute d'orthographe est volontaire (contrairement à beaucoup d'autres), c'est juste un mauvais jeu de mots (comme beaucoup d'autres) sur le magnifique bouquin d'Emile Ajar.